Projet pédagogique de l’école primaire

Projet éducatif de Sévigné

ÉDUQUER « Vouloir être éducateur, c’est d’abord aimer, tout le reste est détail » Don Bosco

SÉVIGNÉ – école, Collège et Lycée –a pour but d’instruire et d’éduquer les jeunes, selon son caractère propre. SÉVIGNÉ est une école chrétienne, catholique, salésienne. SÉVIGNÉ participe au développement humain : affectif et spirituel, intellectuel et social, des jeunes de tous milieux en s’efforçant de vivre la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ.

« Si tu veux obtenir la confiance, commence d’abord par faire confiance » Don Bosco

Confiance, Joie, Sens de la responsabilité, Respect mutuel, Affection sont les caractéristiques de la pédagogie de Don Bosco, qui dans un climat familial prépare les jeunes à leur vie d’adultes. Cet objectif ne peut être atteint qu’au sein d’une COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE où chacun des partenaires s’engage à son niveau, à prendre des responsabilités précises.

Élèves, Direction, Enseignants, Organisme de gestion, Personnel d’éducation, Personnel administratif et de service, Catéchistes, Parents forment ensemble cette communauté salésienne qui a établi et veut vivre ce PROJET ÉDUCATIF. Cinq axes essentiels de réflexion et d’action ont été choisis :

  • Acquisition du savoir
  • Relations humaines
  • Éducation de la Foi
  • Formation à la liberté
  • Défi Citoyenneté 2025

I. Acquisition du savoir

La Communauté Éducative veut permettre aux élèves la MEILLEURE ACQUISITION possible des CONNAISSANCES.

DANS CE BUT :LES ENSEIGNANTS ET ÉDUCATEURS S’ENGAGENT :

  • à faire preuve de dynamisme
    • en se montrant fermes – mais patients– pour obtenir de l’élève les efforts nécessaires à sa progression,
    • en développant la créativité, l’imagination, l’autonomie, le sens des responsabilités,
    • en remettant en question, si nécessaire, les méthodes destinées à ce que l’élève mémorise avec intelligence, apprenne à réfléchir, prenne goût à l’effort et au travail bien fini, développe son esprit critique, sa curiosité, son jugement.
  • à encourager les succès plutôt qu’à blâmer les échecs.
  • à établir une sorte de « CONTRAT » entre l’élève et l’enseignant, pour définir, pour chaque tâche :
    • le niveau à atteindre,
    • les moyens pour y parvenir,
    • les critères de contrôle.

LES PARENTS S’ENGAGENT :

  • à soutenir leurs enfants dans l’assimilation des connaissances reçues à l’école. (Il ne s’agit pas de faire le devoir à leur place, mais d’être présents, ni d’apprendre la leçon pour eux, mais de vérifier qu’elle soit sue.),
  • à faire sentir à leurs enfants, que, pour leur propre bien, ils collaborent avec les enseignants et tout le personnel,
  • à participer à l’amélioration des conditions matérielles du milieu scolaire.

LA COMMUNAUTÉ, tout en participant au projet des enseignants, s’engage à favoriser pour les enfants et les jeunes, l’accès à la culture, par sa PRÉSENCE CONSTANTE et ATTENTIVE, sa DISPONIBILITÉ, l’intérêt qu’elle porte aux études et à la réussite des jeunes.

2. Relations humaines

L’ÉCOLE est le lieu privilégié de l’apprentissage de la vie en société, d’où l’importance de la QUALITÉ DES RELATIONS HUMAINES qui s’y vivent.

POUR L’ASSURER : LES ENSEIGNANTS ET ÉDUCATEURS S’EFFORCENT :

  • de rendre leur esprit disponible,
  • de respecter et de comprendre les schémas culturels des élèves,
  • d’adapter leur enseignement aux élèves, en se mettant non pas à leur niveau mais à leur portée,
  • d’ouvrir leur enseignement sur l’extérieur,
  • de faire preuve à l’égard des élèves, de confiance, de compréhension et d’affection.

LES PARENTS S’EFFORCENT :

  • de parler de l’école à la maison, et de ce qui s’y est vécu,
  • d’établir le dialogue avec les enfants,
  • d’être à leur écoute,
  • d’être disponibles,
  • de créer un climat de confiance,
  • de leur apprendre à vivre la tolérance, à respecter les autres, en le réalisant d’abord eux-mêmes,
  • d’entrer en relation avec tous les membres de la communauté éducative, et plus particulièrement avec les enseignants.

LA COMMUNAUTÉ veut essayer d’éveiller les jeunes à l’ouverture aux autres et au respect de la personne. Dans les relations quotidiennes, elle s’engage à vivre des relations de confiance, d’écoute, d’accueil.

3. Éducation à la Foi

SÉVIGNÉ est une école chrétienne, catholique, salésienne ; elle veut être un LIEU D’ÉVEIL et d’ÉPANOUISSEMENT DE LA FOI, dans la tolérance et le respect mutuel.

POUR LE RÉALISER : LES ENSEIGNANTS ET ÉDUCATEURS S’ENGAGENT SELON LEURS MOYENS, À :

  • respecter le caractère propre de l’école,
  • s’informer des réalisations accomplies dans ce domaine à l’école et à promouvoir cette information,
  • respecter l’autre, où qu’il soit de sa démarche personnelle,
  • témoigner de sa foi (activités ponctuelles, catéchèse, réactions devant les événements),
  • chercher des moyens pour favoriser les moments de partage, d’échange, de cheminement en commun, de célébrations.

LE CHOIX QUE LES PARENTS ONT FAIT DE SÉVIGNÉ EST SIGNIFICATIF. DE CE FAIT :

  • ils sont par définition les premiers éducateurs de la foi de leurs enfants,
  • ils participent à l’éducation de la foi à l’école,
  • ils essayent de vivre cette foi et ne peuvent pas dire à leurs enfants de vivre autre chose que ce qu’ils vivent eux-mêmes.

LA COMMUNAUTÉ a pour souci prioritaire l’ÉVANGÉLISATION des JEUNES, qui se concrétise par l’animation pastorale de l’établissement, catéchèse, aumônerie, mouvements, etc.

  • Elle veut avec les autres membres de la communauté éducative, être témoin de l’Évangile auprès des jeunes et des adultes,
  • Les mettre en route pour les aider à trouver leur place dans l’Église au service de l’homme.

4. Formation à la Liberté

LA FORMATION À LA LIBERTÉ est de permettre à des filles et des garçons de devenir des femmes et des hommes capables et heureux de vivre en société, sachant faire des choix essentiels pour la réalisation de leur être.

DANS CE BUT : LES ENSEIGNANTS ET ÉDUCATEURS S’ATTACHENT À FAIRE COMPRENDRE QU’UNE VIE COLLECTIVE HARMONIEUSE NÉCESSITE

  • de définir et de respecter les limites de la liberté de chacun,
  • de favoriser la connaissance de soi-même et d’autrui,
  • d’apprendre la tolérance en acceptant les différences de chacun.

LES PARENTS S’ENGAGENT :

  • à permettre à leurs enfants de conquérir leur autonomie,
  • à leur apprendre à assumer leurs responsabilités,
  • à les aider à comprendre le sens des contraintes et de la discipline,
  • à leur faire découvrir qu’on ne peut être libre qu’en étant responsable.

LA COMMUNAUTÉ MET TOUT EN ŒUVRE

  • pour permettre aux jeunes de faire en toute liberté des choix fondamentaux dans leur vie,
  • pour les aider à donner un sens à leur vie de jeune d’aujourd’hui et d’adulte de demain.

5. Défi citoyenneté

Entre 2015 et 2025, les établissements salésiens du réseau vivent le « Défi Citoyenneté » : comment dans la vie quotidienne et la vie pratique de l’École devenir et être un « bon et honnête citoyen » selon les mots même de Don Bosco.

« Notre établissement est ouvert à tous, conformément à la volonté de l’Église catholique de mettre à la disposition de tous, ses orientations éducatives. Ainsi, notre établissement, par sa contribution au service éducatif de la Nation, rend un service d’intérêt général. C’est pourquoi il est associé à l’État par contrat, dans le cadre de la loi Debré de 1959 et de la loi Rocard de 1984.Ce projet, propre à notre établissement, fonde ses propositions éducatives sur la vision chrétienne de la personne humaine, partagée par tous les établissements catholiques. La dimension sociale de la personne implique que l’École prépare chacun à la vie civique et à l’engagement. Le projet éducatif de l’établissement Sévigné comprend notamment un parcours citoyen, permettant de découvrir et de vivre les valeurs de la République. La liberté, l’égalité et la fraternité ne peuvent se construire que dans un espace où chacun peut partager sa culture et exprimer ses convictions dans la connaissance et le respect de celles d’autrui.La liberté de conscience et la liberté de religion, défendues par l’Église Catholique, sont aussi garanties par le principe de laïcité. Cela crée le cadre nécessaire aux échanges et au dialogue indispensables pour fonder un projet de société commun. »

Ce projet éducatif n’est pas un aboutissement, mais une base de réflexion. Il est destiné à interroger le plus grand nombre de personnes sur la finalité de notre école. Il est donc essentiel que chacun se sente concerné et fasse « vivre » ce projet.

« ÉDUQUER, C’EST FAIRE TOUTE LA PLACE À L’AUTRE » Don Bosco