Vivre une conversion en trois dimensions !

A la suite de St François d’Assise avec son ode à la nature « Laudato Si- Loué sois-tu ! », le Pape François nous appelle, à travers son encyclique du même nom, à oser vivre la conversion à l’écologie globale. Une virage à prendre dès aujourd’hui pour donner à toute la Création une chance pour demain !

L’année dernière, c’est à travers la figure de St François d’Assise que nos élèves ont pu être initié à la beauté, à la joie et à leur vocation de la « rencontre humaine ». Pour beaucoup ce fut une belle expérience ! (spectacle, sortie inter-établissement-fête de Don Bosco..) En ce début d’année, c’est encore St François qui nous invite à ouvrir une grande fenêtre sur le monde ! A élargir nos regards et dilater nos cœurs devant cette Création, où la diversité des espèces, des êtres vivants, « des créatures » nous dit quelque chose de Dieu ! Qui n’a jamais été émerveillé par la beauté d’un coucher de soleil, le chant d’un oiseau, des massifs verdoyants ou un ciel étoilé ? La crise sanitaire nous a obligé à nous « enfermer » et nos regards se sont « ouverts » ! Ouverts, sur la nature qui reprenait ses droits. Ouverts, sur une humanité fragilisée mais plus solidaire. Ouverts, sur les limites de nos systèmes économiques, le déséquilibre de nos écosystèmes, une prise de conscience d’un changement, d’une conversion primordiale dès aujourd’hui pour donner un avenir à notre Terre ! « Prenons soin de notre Maison Commune, tout est lié ! La crise de la nature est liée à la crise de l’Homme ! » nous dit le Pape François dans son encyclique écrite en 2015. Cette année, nous souhaitons avec nos élèves et nos équipes éducatives et pédagogiques relever le défi ! Oser la conversion à l’écologie globale en 3D ! par la pédagogie des petits gestes du quotidien. Tout ce qui est enseigné à l’école peut recourir au développement durable. Ensemble par des actions concrètes ou des thèmes de réflexions nous inviterons nos plus jeunes et l’ensemble de la communauté à se « convertir » peu à peu pour repenser et vivre une « nouvelle » relation avec la nature, les Hommes, en particulier les plus petits, découvrir ou redécouvrir leur intériorité et notre vocation dans ce monde, notre juste place de« co-créateur » et « gardien » de la Maison commune.