De la réforme en 1er

la réforme heureuse…

La mise en œuvre de la réforme en première bat son plein. Bien sûr elle nous demande beaucoup de rigueur et de confiance au dépassement des incertitudes et du manque de visibilité. Un grand merci à tous ceux qui agissent avec leur cœur afin que le bilan soit positif. Cette réforme comporte en son sein de vraies avancées, deux piliers fondamentaux pour conduire l’institution lycée à mieux accompagner les jeunes :

  • Mise en œuvre d’un lycée plus souple, plus à la carte qui permet à l’élève de déterminer son parcours et de sortir du carcan des filière.
  • Choix du contrôle continue qui favorise le travail régulier et limite les aléas d’un examen unique.

Si la réforme complique l’organisation de l’enseignement et nous impose une forte obligation de moyen notamment lors de la mise en œuvre des épreuves communes du contrôle continue, elle conduit les jeunes à pouvoir librement « colorer » leurs parcours général pour le spécifier de manière cohérente en fonction de leurs projets post-bac.

Le prochain temps fort c’est le choix de la spécialité abandonnée puisque en terminale on a deux spécialités pour 6h d’enseignement par discipline. Les conseils du 2e trimestre qui débutent fin mars seront en vigilance quant au choix des élèves.

Il nous faut donc maintenant préparer la réforme de la terminale avec la même énergie et la même espérance.

Je renouvelle à tous mes remerciements avec une pensée particulière aux jeunes de cette génération qui « essuient les plâtres » mais qui le font avec courage et détermination. Ils resteront dans nos mémoires comme ceux qui ont ouvert une nouvelle route.

Michel Martinez

Directeur du lycée